"Une pratique de classe très acculturante contribue à la réussite des élèves dans tous les domaines d’apprentissage du lire-écrire. Les effets calculés des différentes variables tendent à confirmer que pour être bénéfique, l’acculturation à l’écrit a besoin d’être déployée dans toutes ses dimensions : Il ne suffit pas de mettre l’enfant en contact avec le livre, il faut aussi mettre en œuvre une médiation pour favoriser le développement d’une relation individuelle avec le monde de l’écrit". Marianne Tiré et Anne Vadcar rendent compte d'une étude poussée auprès de plus de 100 classes de l'efficacité des pratiques d'acculturation à l'écrit, c'est à dire faire entrer l'élève dans une posture de lecteur.

 

En savoir plus : site du café pédagogique