Le développement des indicateurs et études au niveau international (OCDE, EUROSTAT, UNESCO), la définition d’objectifs communs pour les systèmes éducatifs européens, les objectifs assortis à la mise en place en France de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) et l’ambition affirmée que tout jeune parvienne à la maîtrise d’un socle communde connaissances et compétences incitent à suivre régulièrement les efforts entrepris en matière d’éducation et de formation, les résultats obtenus ainsi que les progrès qui restent à accomplir.

Les moyens mis au service du système éducatif, son activité, son fonctionnement, ses résultats, internes comme externes, ont constitué, dès la première édition de 1991, la structure d’analyse des indicateurs synthétiques rassemblés dans l’état de l’École, avec le souci de fournir à la fois des évolutions dans le temps et des comparaisons dans l’espace.

Cette 21e édition poursuit cette démarche.

Télécharger le document